espace méditants

Dans cet espace, vous trouverez des méditations en libre écoute et des informations utiles pour vous engager dans une pratique régulière.

bon à savoir ...

cINQ IDées reçues sur la méditation

  1. La méditation est un long apprentissage ... C'est l'entraînement qui compte. Se fixer des objectifs inatteignables ou s'obliger à une immobilité inconfortable sont autant d'attitudes contre-productives.
  2. La méditation est réservée aux initiés ... Tout le monde peut méditer, y compris les personnes stressées, les enfants, etc.
  3. Je dois disposer de beaucoup de temps libre pour méditer ... Pour améliorer sa pratique, il est recommandé d'y consacrer un moment dans la journée. Ce moment peut être court, surtout au début.
  4. Je dois adopter la position du lotus, les yeux fermés ... L'immobilité est recommandée. Elle oblige à ne plus "faire", juste "être". L'important est d'adopter une position confortable et de respirer en conscience.
  5. Je dois avoir un espace dédié ... Avec ou sans espace dédié, la seule chose importante est de pouvoir pratiquer sans être dérangé.

LES POSTURES équilibrées

Les postures méditatives
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

la bonne position des mains

Les deux positions de mains proposées ci-dessous :

  • Contribuent à rendre la posture plus confortable pour tenir dans la durée,
  • Permettent de stabiliser la verticalité de la colonne vertébrale,
  • Favorisent l'ouverture des épaules afin de soutenir l'amplitude du mouvement respiratoire.

Mains posées à plat sur la partie supérieure des cuisses

Doigts superposés et pouces joints sous le bas ventre


méditations guidées

voir émerger doucement le bonheur

Sans conscience du présent, je ne peux qu’espérer ou regretter le bonheur que je n’ai pas su voir et ressentir.

La pleine conscience peut m’aider à savourer plus intensément les parenthèses de bonheur que m’offrent mes journées.

Je m’abandonne au bonheur et à tout ce qu’il y a de bons dans ma vie.


juste être là

Mon environnement m'accapare et m'éloigne de ces moments où je me sens exister.

J'ai besoin de me recueillir, de me recentrer, de reprendre contact avec moi-même.

Peu à peu, j'apprends à susciter des instants de pure présence. Juste être là.


déployer son attention

Chaque jour, j'évolue dans un environnement qui fragmente mon attention. Je suis interrompu et sollicité en permanence : SMS, e-mails, publicités, etc.

Ce type d'environnement fait que mon attention a tendance à fonctionner sur un mode étroit et analytique qui est à la base de mes ruminations et de mon anxiété.

Plus que jamais, le travail sur mon attention est une nécessité pour garder une hygiène mentale et accroître mon bien-être.


réguler ses émotions

Pour dépasser une souffrance émotionnelle, je dois d'abord admettre qu'elle existe.

Les graines de la sérénité ne poussent pas sur le déni ou le mensonge à moi-même.

Les graines de la sérénité poussent sur une terre de lucidité.


observer ses pensées

Il y a deux choses dans la vie que je ne saurais arrêter : Respirer et penser.

Le flot de mes pensées est comparable à un groupe de singes qui s'agitent, sautent de branche en branche, toujours en mouvement.

La méditation ne conduit pas sur commande au silence de l'esprit; même si cela peut se produire par intervalles.


HABITER SON CORPS

La méditation est une introspection corporelle bienveillante, qui consisterait à se dire à soi-même : "J'ai envie de parcourir les chemins de mon corps comme si je marchais sur les chemins d'une forêt, pour ramasser les branches mortes, pour vérifier que tout est bien."


Respirer

Le souffle, la respiration, c'est la vie.

Le souffle est l'ancre de la pleine conscience qui m'aide à m'enraciner dans l'instant présent.

Au travers de la relation familière que j'entretiens avec mon souffle, j'ouvre une voie privilégiée de communication avec ce qu'il y a en moi et tout ce qu'il y a autour de moi.


vivre l'instant présent

Aujourd'hui, je décide d'ouvrir la porte de mon esprit à tout ce qui est là.

Je peux entrer dans l'expérience en me tenant à l'écart du monde, en restant immobile et silencieux.

Par cet acte de conscience volontaire, je me libère de mes pensées sur le passé et sur le futur ; je décide de vivre dans l'instant présent.