"L'homme sage est celui dont l'intestin fonctionne bien" Bouddha


Partagez :

IRRIGATION DU côlon

Annie DESPAGNET

Infirmière D.E.

En 1992, Annie se forme à l'irrigation du côlon auprès de Josiane MIGNOT de l'association KOUSMINE.

En 1993, elle ouvre son cabinet à Toulon et n'a de cesse de faire connaître cette technique ancestrale réactualisée.

Pour compléter les bienfaits de l'irrigation du côlon, Annie s'est formée à l'aromathérapie ainsi qu'à la nutrition et la nutrithérapie auprès de J.P. CURTAY, V. CASTRONOVO et P. CHAVAUX.


Le ventre, notre "deuxième cerveau" ...

Aujourd'hui, on parle de plus en plus de l'influence du côlon. Deux cent millions de neurones dans l'intestin contrôlent de façon autonome le péristaltisme du tube digestif et la sécrétion des sucs divers : sérotonine et autres neuromédiateurs.

Ce "système nerveux intestinal", indépendant du cerveau, semble jouer un rôle crucial dans le développement des maladies neurologiques. De nombreuses équipes de recherche tentent de mieux comprendre le rôle et le fonctionnement de ce "deuxième cerveau".

Les théories sur les causes du vieillissement sont nombreuses. La vieillesse commence dans le côlon. Si nous voulons retrouver l'énergie et la santé de la jeunesse, nous pouvons l'envisager en nettoyant le côlon et en le gardant propre. Une fois nettoyé, le côlon retrouve son fonctionnement optimal et la santé physique, psychique globale de l'individu s'en trouve améliorée.

Qu'est-ce que l'irrigation du côlon ?

Issue du lavement, pratique ancestrale datant de l'antiquité, l'irrigation du côlon bénéficie d'une technologie de pointe qui permet de réaliser un nettoyage approfondi et en douceur du gros intestin.

 

Le microbiote intestinal (autrefois appelé "flore intestinal") est composé de millions de bactéries qui aident l'organisme à digérer de nombreux aliments comme la cellulose et les fibres, les sucres, le lactose. Ces bactéries nous protégeraient également contre le diabète, l'obésité, les bactéries pathogènes, assurant la maturation du système immunitaire des enfants et agissant même sur nos fonctions cognitives.

 

Au contraire d'un antibiotique oral qui tue tous les bacilles du tractus gastro-intestinal pour une durée de plusieurs jours à plusieurs semaines, l'irrigation du côlon permet une régénération de notre microbiote.

 

L'irrigation du côlon s'adresse à tous les adultes. Une première "cure" nécessite deux séances assez rapprochées. Ensuite, la fréquences des séances est adaptée à chaque individu en fonction des ses besoins, de la situation et de l'état de santé du moment. Dans le cadre de mesure d'hygiène et de prévention, deux à trois séances par an sont conseillées.

Les bienfaits de l'irrigation du côlon

  • Améliore l'état général, l'état de la peau, la circulation sanguine, les fonctions intellectuelles
  • Régularise les émotions
  • Procure un effet relaxant et tonifiant
  • Augmente la tonicité abdominale et la stimulation du péristaltisme intestinal
  • Limite l'hyperperméabilité intestinale
  • Élimine les parasites intestinaux et autres hôtes indésirables du côlon
  • Améliore la fonction d'épuration rénale
  • Module l'immunité naturelle
  • Amincissement

L'irrigation du côlon présente-t-elle des risques ?

Le débit n'étant jamais fort, l'eau circule doucement dans le gros intestin sans pénétrer dans l'intestin grêle, protégé contre tout reflux par la valvule iléo-caecale.

Ce soin doit être pratiqué par un professionnel de santé formé à cette technique.

Préparez votre séance

  • La veille et si possible deux jours avant le soin, prenez des repas légers en évitant de consommer des crudités (salades, fruits et légumes crus) et des protéines animales (viande et poissons). Consommez de préférence des légumes et des fruits cuits.
  • Le jour de la séance, soyez à jeun de tout aliment solide. Ne prenez que des liquides (thé, tisane de préférence).

Réservez votre soin en appelant le 04 94 03 52 40

La préparation à la séance vous sera précisée lors de la prise de rendez-vous.

Partagez votre expérience de l'irrigation du côlon

Commentaires: 0