littérature japonaise

Le Maître de thé

de Yasushi Inoué - Traduit du japonais par Tadahiro Oku et Anna Guerineau

 

Ce livre enquête nous projette dans le Japon du début du XVIIe siècle. À cette époque, la cérémonie du thé était un acte grave, empreint d'exigences éthiques et politiques, prétexte parfois à des négociations secrètes. Le Maître de thé est un roman d'initiation, de méditation, lyrique et sensuel à la fois.



Petits contes de printemps

de Sôseki - Traduit du japonais par Elisabeth Suetsugu

 

La tonalité de chacun de ces Petits contes de printemps est différente, tantôt d'une drôlerie délicate, étrange, ou encore empreinte de nostalgie. Sôseki donne à voir le temps qui passe, la douceur d'un soir de neige ou la beauté des flammes. Une façon de lire l'impermanence des choses.