· 

Attitude & Postures


Attitude juste & Postures équilibrées

L'ATTITUDE juste

1. avoir UN mouvement équilibré

La mouvement équilibré, sans dureté, harmonise le Qi et le sang afin de dégager et de régulariser le mécanisme énergétique dans les méridiens et les organes.

Dans la pratique du Qi Gong, il nous faut respecter quatre "principes" et quatre "interdits" pour trouver un esprit serein, une sensation de légèreté et la beauté d'une posture équilibrée :

  1. La lenteur sans raideur aide la douceur.
  2. La douceur sans excès de relâchement aide la vitalité.
  3. La vitalité sans absence de rondeur aide la continuité.
  4. La continuité sans brusquerie aide la lenteur.

2. respirer par le ventre

La respiration abdominale, sans manipulation ni blocage, équilibre le Yin et le Yang.

D'autre part, quand je descends au niveau du ventre pour me centrer sur ma respiration, je me connecte à une région du corps située loin de ma tête et des agitations de mon mental. Me relier à mon souffle au niveau du ventre est une façon précieuse de rétablir le calme intérieur quand mes pensées ou mes émotions m’éloignent de l’instant présent.

 

La contraction diaphragmatique peut être liée au stress, à l'angoisse ou à un choc émotionnel et se traduit physiologiquement par un « blocage » du diaphragme dont les filaments d'insertion restent contractés. Ce blocage peut être apaisé par l'apprentissage de la respiration abdominale qui consiste principalement en un travail d'assouplissement et d'étirement du diaphragme, demandant au ventre de se détendre.

Exercice
Passons maintenant à la pratique. Mais, avant de lire ce qui suit, coupez votre portable, prenez le temps d'être là et de vous sentir respirer.
  1. Asseyez-vous confortablement sur une chaise.
  2. Permettez à votre dos d'être aussi droit que possible, sans raideur.
  3. Relâchez tranquillement vos épaules.
  4. Gardez votre nuque et votre tête droites et dignes, comme si un petit fil imaginaire vous tirait délicatement vers le ciel.
  5. Laissez vos mains posées sur vos cuisses de la manière qui leur conviennent.
  6. Imaginez maintenant que vous inspirez dans le coccyx, puis dans le sacrum, et ensuite en remontant les vertèbres l’une après l’autre.
  7. Vous sentez alors une légère pression dans l’abdomen qui commence à saillir de tous les côtés en s’arrondissant.
  8. Le diaphragme descend et l’espace abdominal se réduit au minimum.
  9. Les organes se massent mutuellement.
  10. Puis, expirez par le nez en laissant votre abdomen remonter et se comprimer naturellement.

Répétez l'exercice autant de fois que nécessaire.

CONSEIL DE LECTURE

Respiration : Anatomie, geste respiratoire

de Blandine Calais-Germain

 

Ce livre propose d'explorer le geste respiratoire : d'en lire le déroulement, d'en connaître les structures anatomiques, de comprendre les forces en jeu - et de pratiquer par de nombreux exercices. Au passage, le lecteur croise de nombreux contresens et idées reçues sur la respiration.


3. être concentré

  • Après avoir maîtrisé le mouvement et la respiration, le pratiquant déplace l’accent de la pratique vers l’intention.
  • Le calme de la concentration stimule la circulation du sang, facilite la circulation de l’énergie dans les organes et les méridiens.
  • C’est la concentration sur certains points énergétiques, sans qu’elle devienne un but, qui permet au pratiquant de sentir le Qi.
  • Le point de concentration change selon le mouvement de Qi Gong à exécuter.
  • Une concentration correcte peut rééquilibrer les émotions qui sont une des causes principales des maladies.

les postures équilibrées

Je développe une écoute en pleine conscience et une présence intérieure : Quand ça change autour de moi, ça change en moi.

la posture équilibrée En statique

la posture équilibrée en dynamique


  • Le poids de mon corps repose sur toute la plante des pieds.
  • Mes genoux sont vides, déverrouillés, stables et mobiles.
  • Mon bassin est plein, relâché, ouvert et légèrement basculé vers l’avant.
  • Mon coccyx est pointé vers la terre (ni trop vers l’arrière, ni trop vers l’avant).
  • Les plis de l’aine sont relâchés et ouverts.
  • Ma colonne vertébrale (ou colonne céleste) est étirée vers le ciel, de la pointe du coccyx jusqu'au sommet de la tête (Bai Hui). Cet axe est vivant et fluide.
  • Ma nuque est délicatement étirée vers le ciel.
  • Mon menton pointe légèrement vers la poitrine.
  • Le sommet de ma tête (Bai Hui) est suspendu au ciel.
  • Mon corps est relâché, dans un double enracinement "Terre-Ciel".
  • Mon bas-ventre (Dan Tian inférieur) est présent.
  • Je me déplace à partir de mon centre (bassin & bas-ventre) et selon les 3 harmonies externes :

- Les mains s’harmonisent avec les pieds,

- Les coudes s’harmonisent avec les genoux,

- Les épaules s’harmonisent avec les hanches.

  • Je conserve mon axe (du coccyx jusqu'au sommet de la tête "Bai Hui").
  • Je me déplace en transférant le poids du corps d’une jambe sur l’autre : une jambe est pleine, une jambe est vide.
  • Je me déplace sans perdre l’équilibre, sans appui sur les hanches et sans me cambrer.
  • Mon corps est vivant et unifié.
  • J’utilise une dynamique continue faisant appel aux 3 harmonies internes :

- Le cœur s’harmonise avec l’intention : Où le cœur va, l’esprit va.

- L’intention s’harmonise avec l’énergie : Où l’esprit va, l’énergie va.

- L’énergie s’harmonise avec la force : Où l’énergie va, la force va.


Écrire commentaire

Commentaires: 0